Épisode 8 : Sophie, pharmacie et poésie.

La bibliothèque de Saint-Médard d’Eyrans nous sert de refuge en ce début d’après-midi.
Sophie Heraud, la bibliothécaire, et coordinatrice des projets culturels de la ville, répond à quelques questions pour les besoins du film réalisé par Morgane. À  la place du mot livre, Sophie utilise – volontiers – à son tour le mot CoTEAC.
« Les gens aiment bien les CoTEAC policiers »
« Les bébés aussi aiment les CoTEAC, plutôt cartonnés parce que les CoTEAC c’est fragile.
Vous voyez  ici, tous les CoTEAC serrés dans les bacs… Il y en a environ 5000 en tout… »

Nous partons ensuite, direction Saint-Selve. Petit tour. Rien n’est ouvert, il est trop tôt.
Saint-Morillon. Là encore, il n’y a pas foule. La pluie et le début d’après-midi. Par là, il y a de la lumière… La pharmacie est ouverte.
Sur le parking, la troupe répète : On fait ça, après tac tac, et puis hop, gna gna gna CoTEAC, ensuite musique… et les gendarmes restent… on danse…

C’est parti. La pharmacienne est vite rejointe par ses collègues qui ne s’étonnent pas qu’un duo de marionnettes géantes viennent à leur propre comptoir leur expliquer comment rester en bonne santé…
Un client, le bras en écharpe, attend patiemment que les gendarmes aient fait leur numéro. Pendant qu’il se fait servir, Olivier entre à son tour et commence la Mazurka à l’accordéon. La pharmacie est calme, nous dansons doucement.
Comme avec Sophie la bibliothécaire, Estelle commence l’interview CoTEAC. La pharmacienne se prend au jeu, C’est très surprenant de voir la facilité avec laquelle certains habitants s’embarquent dans cette histoire. On dirait que les gens n’attendent que le grain de sable dans leur journée, une brèche, un espace libre pour se mettre à jouer !
On dirait qu’on vendrait du CoTEAC : et voilà la pharmacienne qui vend ses flacons de médicament CoTEAC anti-sécheresse culturelle. Elle improvise brillamment au micro d’Estelle et devant la caméra de Morgane, ses collègues s’amusent.
À chaque fois, l’impromptu est suivi d’une présentation-explication du Contrat d’actions artistiques et culturelles, le fameux CoTEAC, pourquoi la présence du Chat perplexe sur la Communauté de Communes, les dates des représentations, leurs interventions en plusieurs périodes, le Balbizar où tous les habitants du territoire seront conviés en juin…

Dans le chemin du Château Villa Bel Air, avec la longue perspective dessinée par l’allée d’immenses platanes, Morgane filme quelques images d’une mazurka abandonnée…

IMG_2744

Retour à la bibliothèque. Marionnettes-gendarmes et accordéon. Olivier adore l’acoustique de la bibliothèque, les livres y sont sûrement pour quelque chose. Tout le monde danse Scottish, puis Mazurka… Ce moment a quelque chose d’une scène de film, un peu Jacques Tati.
Au savoureux questionnaire de Gabriel, la dame avec son bébé sur les genoux dit : « On serait tous un peu poète si on se laissait la place… » 
Lire toutes les questions et y répondre, ici-même.

L’heure approche de la représentation de 18h : Stella est déjà en costume. La salle des fêtes de Saint-Médard d’Eyrans se prépare à accueillir la deuxième représentation du spectacle Au pied des pins têtus.
Les autres installent les verres de vers et les jus d’orange qui seront offerts après le spectacle, aux enfants et aux parents. Les marionnettes feront la dernière intervention du jour. Ça donne une fébrilité dans la salle des fêtes, les gendarmes répètent dans un coin, chacun se chauffe et se réchauffe.
Stella, en ciré jaune, chantonne : On a tous en nous quelque chose de Tennessee…

Les enfants arrivent avec leurs parents. Cette fois encore, c’est complet.
Après la représentation, Estelle invite le public à se rassembler autour de ce verre de vers (et contrairement à ce que disent nos gendarmes-cafetières, la poésie se boit sans modération). Là aussi, les échanges se passent autour du CoTEAC, de la culture et de l’art.

J’imagine, en regardant Stella ranger sa canne à pèche et son décor d’étang… s’il y avait des centaines d’artistes lâchés en liberté sur tout le territoire. Ça ferait des tas de grains de sable, de beauté et de folie.

à suivre / Lire l’épisode précédent / Lire depuis le début / Lire l’épisode suivant

IMG_2751

IMG_2758
Estelle, Lucie, Olivier – Cie Le Chat Perplexe

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s