Épisode 5 : l’anniversaire

Le voyage de l’Estafette continue. L’énergie de la troupe vaudrait pour jouer devant une foule entière mais pour l’instant, il n’y a pas grand monde à rencontrer… La commune de Saint-Médard d’Eyrans est calme le mardi après-midi. Aussi, le terrain de pétanque et sa vingtaine de boulistes concentrés font un public inespéré. Le camion stoppe.
Coulisses sur un parking. Avant chaque intervention, petite mise au point : Qui fait quoi, dans quel ordre, quel morceau ? À l’arrière de l’estafette, chacun enfile son bleu, ses lunettes, son chapeau.

Les musiciens entament l’impromptu au boulodrome. Arrivée timide, en présence des joueurs, pas faciles à déranger. Olivier et Stella attaquent L’amant de Saint-Jean. Je me dis qu’il y a forcément parmi ses messieurs un danseur, un rêveur, un souvenir.
Gabriel entend l’un d’eux dire que c’est pour l’anniversaire de Jean-Claude. La troupe du Chat perplexe poursuit sa présence musicale au bord des terrains. Ça tire, ça pointe, ça fait des phrases, et de temps en temps, une tête se tourne vers nous, mais pour l’instant la glace n’est pas rompue.
Stella danse et chante : Quizas, Quizas, Quizas… Gabriel a fait passer le mot : l’impromptu musical se termine alors par un Joyeux anniversaire Jean-Claude ! Ça y est, la pétanque a perdu son premier rôle, grand rire collectif devant la tête surprise de Jean-Claude qui devient le héros.

Les marionnettes-gendarmes prennent la suite, c’est le défilé à la pétanque. La Brigade de Prévention des Risques Artistiques prend sa fonction en main.
Le Chat perplexe organise une fiction qui commence par cette Brigade fantoche et qui ira jusqu’au soir du Bal bizarre en juin, un bal clandestin où sont conviés – à braver les interdits – les habitants de la Communauté de Communes. Pendant toute cette première semaine de résidence, la troupe essaie de jouer avec les gens croisés. Ces drôles de flics moustachus caricaturaux en tête de cafetière assènent la liste des dangers imaginaires que provoquent l’art et la culture. Vous allez au spectacle ? Vous lisez des romans ? Vous écoutez de la musique ? Si par malheur, vous dites oui, vous voilà possiblement contaminés d’effets secondaires désastreux. L’ironie des propos des deux gendarmes guignolesques donne lieu à des échanges en tout genre.

Je vais avec Stella et Olivier jusqu’au bureau du club des boulistes. Ici, au chaud, les dames (plutôt du 4ème âge) organisées en 3 tables jouent à la belote. L’approche se fait doucement, Stella juge que les gendarmes n’ont pas leur place dans cette situation, le choix est fait d’offrir simplement un morceau de musique. Sur les dames, L’Amant de Saint-Jean fait son effet : d’abord concentrées sur les cartes, certaines suivent le rythme de l’accordéon, et chantonnent. La pièce n’est pas grande, Stella chante au plus près d’elles, l’écoute est très belle. C’est assez émouvant, leurs sourires donnent une gaité, les applaudissements chaleureux, un deuxième morceau est offert.
On imagine les habitudes de ces après-midis de cartes…
Il y a à notre présence parmi eux un peu d’étonnement, mais pas tant que ça. Finalement, les gens prennent la vie comme elle vient… même une chanson en passant.

Autour du terrain, avant de partir, le Chat perplexe au complet entame la mazurka – cadeau final. Certains boulistes dansent lentement avec la troupe en bleu de travail. Les Aurevoir vont avec les explications : le CoTEAC, la présence artistique…
« Ça nous a surpris » dira l’un d’eux.
J’imagine ce soir, quand il fera le récit de l’impromptu du Chat perplexe, il décrira les marionnettes et les musiciens, l’anniversaire de Jean-Claude, peut-être que sa femme aura du mal à croire ce qu’il raconte, des artistes en pleine partie de pétanque…

En coulisses de l’estafette, chacun échange ses impressions, Stella son moment touchant avec les dames, ce bouliste qui a découvert la musique classique récemment et qui a demandé à écouter un air de clarinette…
Estelle me glisse à l’oreille : À chaque fois, on se dit Est-ce qu’on y va ?

à suivre / Lire l’épisode précédent / Lire depuis le début / Lire l’épisode suivant

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s